lundi 15 janvier 2018

6.000 ans de masochisme.

"Regarde moi ! Pauvre monde !
Insupportable monde !
C'en est trop ! Tu es tombé trop bas !    
Tu es triste ! Tu es laid !
Abominable monde ! ..."         (J. Brel : "L'homme de la Mancha")

Le chaos mondial, qui ne fait qu'empirer, entre dans sa phase exponentielle et catastrophique sous le regard jusqu'ici silencieux de YHWH.
Ce chaos est la démonstration que les hommes et les nations sont incapables de se gouverner eux-mêmes de façon paisible, durable et épanouissante quand ils sont livrés à leurs penchants.
C'est le dur, mais juste prix à payer pour avoir méprisé et oublié le secours puissant et permanent, promis pendant bientôt 60 siècles, par Celui qui s'est fait connaître comme étant "le chemin, la vérité et la vie",
Le message et l'oeuvre salvatrice de Yéshoua, lorsqu'il parut en son temps, ne faisaient que rappeler l'arbre de vie, que le premier Adam a négligé et méprisé pour s'adonner, avec sa femme, aux jouissances que leur proposait le chérubin protecteur avec son arbre de la connaissance.
Ce qui marqua la transition d'un milieu paradisiaque à un monde corrompu par la vanité intellectuelle. 

Le diable, l'archange déchu qui pilota le monde jusqu'à maintenant, n'est pas divisé contre lui-même.
Il est resté celui qui a amené la division entre les hommes. Division entretenue par l'introduction des diverses sectes pernicieuses assaisonnées,  par ses soins, de traditions et de superstitions. Car il ne conçoit pas les choses de YHWH, il n'a que des pensées humaines, tout malin qu'il est.
Les trois sectes monothéistes officielles qui gangrènent la société sont de ce tonneau là, chacune dans son délire.
La mise aux oubliettes de la Loi divine, ce mépris coupable et arrogant, sont donc voulus et entretenus ! Dans le but de maintenir ignorants et priver d'espérance vivante les multitudes de ceux et celles qui ont attendu et espéré ce secours divin, au travers de toutes les générations de l'Histoire humaine et de tous les malheurs subis.
Espoirs plus que déçus. Et pour cause ! Ils ont cru aux salades que les religieux pervers, ivres de pouvoir et de domination sur les masses, leur ont fait gober, tout en maintenant la vérité captive.
C'est ici le non repect du 3ème commandement:
 Pour parler cru : "tu ne t'appuieras pas sur l'Eternel ton Dieu pour enseigner, en son Nom, des dogmes et des rites imbéciles à ton prochain". ...

Sur ce point, j'en profite pour dire tout le mal que je pense sur l'article 2 de la "déclaration universelle des droits de l'homme " proclamée par l'ONU en 1948 en ce qui concerne la liberté de religion.

Dans la mesure où on peut quand même supposer qu'IL existe, c'est pure sottise devant Notre Dieu Créateur, d'avoir piétiné Sa Loi en permettant que tout enseignement religieux, fut-il le plus démentiel, soit dispensé et répandu de plein droit. Et ce, sans analyse critique fondamentale, sans discernement ni recherche de la vérité.:
Autrement dit: "A chaque secte ses propres dogmes et tout ira bien".
Quelle niaiserie ! Il est beau le résultat obtenu par les trois sectes monothéistes officielles. Ce sont elles qui ont amené toutes les guerres ! Accompagnées par les sectes mamoniques qui leur ont toujours été étroitement associées.

Car le pouvoir du fric est strictement lié au pouvoir religieux.
Et en ce qui concerne le droit à la propriété, déjà proclamé lors de la révolution française, c'est du pareil au même comme foutage de gueule, puisqu'il assure le maintien des inégalités et injustices qui sévissaient dans l'ancien régime. Seuls les noms des bénéficiaires ont été changés...!
La propriété terrienne, l'appropriation exclusive du sol est un vol devant YHWH. Ici, c'est la loi des Jubilés qui est piétinée depuis longtemps. Avec bien sûr, l'assentiment des 3 sectes félonnes officielles.
Le 7ème Commandement: "tu ne déroberas point" peut être décliné de dizaines, voire de centaines de façons. Prendre ce qui n'est pas dû en est une. Que chacun s'examine avec cet exemple comme base de méditation.

 De désobéissances en rébellions contre la Loi qui avait été proposée par YHWH aux habitants de la terre, d'abord en choisissant comme peuple exemple les Hébreux, les relations internationales tout comme les relations interpersonnelles sont devenues aussi exécrables les unes que les autres.
"...Et parce que l'iniquité se sera accrue, l'amour du plus grand nombre se refroidira"..
Les règles morales ne sont évoquées que sous forme de baratin cosmétique et inconsistant, assorti de propre justice,  puisqu'il ne reste plus guère, entre les uns et les autres, que seulement des intérêts et des rapports de force, avec la vanité intellectuelle et la cupidité comme moteurs et stimulants.

A l'échelle internationale,
Quand on lâche ses amis pour plaire et vendre sa camelote guerrière à une clientèle fourbe et scélérate : états voyous, régimes religieux tyraniques, non seulement on perd des amis sur lesquels on pouvait compter en toute occasion, mais on n'obtient pas la moindre réciprocité de la part de ces régimes qui fonctionnent comme associations de malfaiteurs. 
Au contraire, on finit tôt ou tard par se faire poignarder dans le dos sous forme d'attentats terroristes et se faire trahir à son tour par ceux-ci, qui n'ont que mépris pour la lâcheté et la tiédeur dictées l'une et l'autre par les intérêts économiques.
N'ayons pas peur des mots pour appeler puterie, bassesse et cynisme les agissements des puissances de l'argent et leurs larbins commis voyageurs. Le comble est atteint quand ceux-ci ont rang de chefs d'états.
De tels sous-hommes et leurs suiveurs salissent l'image de leur nation, jetant sur tout le peuple une opprobre collective. Qu'on se rappelle la France de Pétain. Il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

A l'échelle individuelle, même au plus bas niveau social, il suffit de voir les agissements sans états d'âme des marchands de sommeil (bailleurs cupides) à l'encontre des locataires faibles et précarisés pour se faire une idée de ce qu'est la loi du plus fort (cfr Lafontaine: "le loup et l'agneau") dans toute son abjection.

N'en jetons plus ! Assez !  Coupez la prise de vues ! C'est trop con !
Quelle triste époque que celle où des aveugles dirigent des aveugles dans cette société totalitaire marchande.

Quant au respect dû aux autres espèces.!
Avec les traditions religieuses officielles comme références dogmatiques, les habitants de la terre se sont comportés avec la création toute entière comme des étrangers et des pillards.
Une dernière citation pour clore ce billet:
"Ils se sont persuadés que l'homme, espèce pécheresse entre toutes, domine la création.
"Toutes les autres créatures n'auraient été créées que pour lui procurer de la nourriture, des fourrures, "pour être martyrisées, chassées, exterminées".            Isaac Bashevis Singer.

"La création toute entière attend en gémissant la révélation des fils de Dieu."
Il est temps de rejeter comme menteuse toute religion officielle pour s'attacher à la vérité qui seule nous affranchit de tous leurs jougs.
Il est temps qu'à l'appel tout proche des deux oints, relèvent la tête ceux qui veulent s'enquérir des ordres de YHWH et le servir, en imitateurs de Yéshoua LUI SEUL. En action de grâces pour ce qu'IL va faire. LUI, le seul SAUVEUR.
C'est cela l'élection. La seule et vraie. Elle se gagnera par cet ultime sursaut d'obéissance à notre Dieu Créateur.


jeudi 4 janvier 2018

Haro mondial sur l'Etat-nation Israël.

 Ce blog, ouvert en 2009, a en principe comme seul but de dénoncer et démasquer les tromperies religieuses des trois sectes monothéistes officielles, en confrontant le message biblique inchangé et inaltérable des deux alliances à leurs fantaisies doctrinales criminelles.
Mais les circonstances donnent aussi l'occasion de parler géopolitique lorsque celle-ci a une odeur nauséabonde, celle qui émane de ce monde qui perd la boule.

Lorsque des signes annonciateurs de la prophétie finale se présentent, permettons-nous de mettre en parallèle la géopolitique immorale, boutiquière, que les peuples subissent de la part des financiers, des politiciens, des milieux d'affaires et des colporteurs de la démence religieuse, avec l'annonce prophétique des événements de fin du monde, écrits dans la Bible et accessibles à la connaissance de tout qui sait lire.

Dernièrement, à neuf exceptions près, les pays votants lors de l'assemblée générale du Machin ont condamné la déclaration de Donald Trump : "Jérusalem est la capitale d'Israël" !

Les votes négatifs ou d'abstention exprimés par les 95 % restants, pour cause de grossiers intérêts, de démence religieuse et/ou de couardise, nous montrent la mise à l'écart, l'isolement hostile que ce monde va faire subir au pays qui est devenu le "Juif" des nations, à force de campagnes médiatiques calomnieuses, orchestrées et financées par les propagandistes arabo-musulmans et relayées par les médias européens, par l'Unesco (filiale du Machin) etc.
Pays auquel on fait la guerre, depuis sa renaissance après la Shoa. Pays auquel on va imposer une fausse paix, en coexistence avec une entité ennemie appelée "Palestine", dirigée par des maffieux islamiques fanatiques, intérieurs et extérieurs, seuls responsables du malheur voulu et entretenu, dont est victime la faible fraction, paisible et non fanatisée, de la population qui vit sous leur joug.

Attention. Ce billet n'a pas pour but de blanchir un camp vis à vis de l'autre, car des fautes graves, des insultes aux règles de la Tora ont été commises par les fanatiques religieux  juifs traditionnels. Ce n'est pas pour des broutilles que YHWH va entrer à nouveau en procès avec ce peuple. Spécialement dans sa composante religieuse.
Les deux témoins parleront en connaissance de cause, sachant les paroles que leur Seigneur avait naguère adressées par deux fois à Jérémie: Jér 7:16  -  Jér 11:14. Paroles qui se réactualiseront. Et qui ne sont pas tendres.

Néanmoins, le plus paisible des deux camps reste Israël, car la majorité de ses citoyens, non fanatisés, raisonnent à la manière dont un journaliste israélien, David Catarivas, l'a exprimée dans cet article qui était paru en 1991 dans le Jérusalem Post en Français, que j'avais conservé et dont je vous propose la lecture ci-dessous :

Variations sur un conflit depuis toujours asymétrique.

Les Arabes veulent la disparition d'Israël.
Israël ne veut pas la disparition des Arabes.
Israël n'a ni l'intention ni les moyens de détruire le monde arabe.
Le monde arabe a l'intention, et se donne les moyens, de détruire Israël.
Israël sait qu'il ne peut pas détruire le monde arabe.
Le monde arabe ne sait pas encore qu'il ne peut pas détruire Israël.
C'est pourquoi il continue d'essayer de le faire.
Israël sait qu'il ne peut pas imposer une solution militaire.
Les pays arabes espèrent qu'ils pourront un jour régler militairement le problème.
Israël veut la paix, au Proche-Orient, avec les Arabes.
Les Arabes veulent la paix, au Proche-Orient, sans Israël.
Ce n'est pas parce qu'Israël occupe des territoires que les Arabes sont en guerre avec lui.
C'est parce que les Arabes sont en guerre avec lui qu'Israël occcupe des territoires.
Ce n'est pas parce qu'il y a des réfugiés palestiniens que les Arabes sont en guerre avec Israël.
C'est parce que les Arabes sont en guerre avec Israël qu'il y a des réfugiés palestiniens.

Donc:

La paix ne passe pas par l'évacuation des territoires.
C'est l'évacuation des territoires qui passe par la paix.
Ce n'est pas la solution  du problème des réfugiés qui permettra d'instaurer la paix.
C'est l'instauration de la paix qui permettra de résoudre le problème des réfugiés.
Avant juin 1967, Israël n'occupait ni le Sinaï, ni le Golan, ni la Samarie, ni la Judée, ni Gaza, ni la vieille ville de Jérusalem.
Et les Arabes refusaient la paix.
En 1957, Israël a évacué le Sinaï conquis en octobre 1956.
Les Arabes ont refusé la paix.
Le conflit ne porte pas sur des territoires.
Il porte sur un principe : celui de l'existence d'Israël.
Celui du droit d'Israël à l'existence.
Le conflit est le résultat d'un principe : pour les Arabes, le Proche-Orient tout entier est terre d'Islam.
Il n'y a place, en terre d'Islam, que pour une seule souveraineté arabe et musulmane.
Tout ce qui n'est pas arabe et musulman peut y vivre, mais comme minorité nationale, sans droit à la souveraineté : ni les Druzes, ni les Kurdes, ni les Coptes, et encore moins les Juifs.
C'est cela "le refus arabe d'Israël" sur une parcelle de cette région (20.000 km2).

Israêl lutte pour son droit à la vie.
Les Arabes combattent pour l'empêcher de vivre.
L'existence d'Israël ne met pas en cause celle des Arabes.
Les Arabes mettent en cause l'existence d'Israël.
Israël ne peut se permettre de perdre une seule bataille, car il perdrait et la guerre et la vie.
Les Arabes peuvent perdre toutes les batailles sans perdre ni la guerre ni la vie.
Ils n'auront perdu la guerre que quand ils auront accepté de faire la paix.
Et c'est pourquoi ils refusent la paix.
Faire la paix, pour les Arabes, c'est reconnaître Israël.
Reconnaître qu'Israël existe. Reconnaître qu'Israël a le droit d'exister.
Aucun Etat arabe, aujourd'hui (1991 NDLR) n'est prêt à reconnaître cette existence, à reconnaître cette réalité. Sauf l'Egypte depuis le voyage du Président Sadate à Jérusalem. (puis assassiné peu après).
Israël reconnaît l'existence des Arabes.
Et c'est pourquoi il est prêt à faire la paix.

David Catarivas.

Et à présent, autre parenthèse, historique mais non biblique, un petit jeu de questions-devinettes sur "l'Etat palestinien". (paru aussi dans le "Jerusalem Post".)

1. Quand le pays appelé "Palestine" fut-il fondé et par qui ?
2. Quelles étaient ses frontières ?
3. Quelle était sa Capitale ?
4. Quelles étaient ses principales villes ?
5. Nommez au moins UN "dirigeant palestinien" avant Arafat.
6. Vu qu'il n'y a aujourd'hui plus de pays palestinien, qu'est-ce qui a causé sa disparition et quand cela a-t-il eu lieu ?
7. Pourquoi les "Palestiniens" n'ont-ils jamais essayé d'obtenir leur indépendance jusqu'après la défaite humiliante des états arabes envahisseurs à la guerre des 6 jours en 1967 ? 

jeudi 21 décembre 2017

Jérusalem. Coupe d'étourdissement pour les nations.

Les prophéties du temps final, comprises par un nombre de plus en plus grand de lecteurs bibliques (Daniel 12),  sont en train de se raccorder à coup sûr aux événements géo-politiques que nous traversons.

Les changements de choix politiques européens pressentis dans le billet précédent n'ont pas tardé à montrer leurs premiers signes.

D'abord lors d'une entrevue télévisée avec un journaliste cireur de pompes, puis lors de la conférence de Presse qui a clôturé la visite à l'Elysée du roi de Jordanie Abdallah, le président français Emmanuel Macron a dévoilé la volonté de la France (et par suite de l'Europe) de s'accaparer du rôle de médiateur dans le conflit palestino-israélien, de s'engouffrer dans le vide provoqué par la déclaration de Trump qui a mis l'Amérique, seul soutien d'Israël, dans une position d'isolement à l'ONU (le machin) par rapport à la communauté internationale.
J'ai bien dit le conflit palestino-israélien, et non l'inverse, car il faut toujours nommer, en premiers, ceux des deux camps qui ont initié la guerre : Mufti de Jérusalem pendant la Shoa, suivi plus tard par les Fedayines, puis par le prix Nobel de la Paix Arafat et sa bande d'assassins, etc.
   
Le président quadragénaire français, sans rougir ni sourciller, affichant un regard vague et inexpressif, affirme que le Liban (ce pays foutoir, pourri par les luttes intestines musulmanes, gangréné et pris en otage par le Hesbollah, tentacule de l'Iran) serait l'exemple à suivre en matière de valeurs, autant que d'équilibre et de pluralité culturelles et religieuses, pour résoudre les conflits du Moyen-Orient.!! Aucune réaction journalistique.  Défense de rire.

"Des enfants et des femmes dominent sur le peuple".Paroles prophétiques criantes d'actualité, si on en juge par l'immaturité de tels propos, à la limite de l'infantilisme, qui nous font voir venir, de la part d'une composante de la bête européenne, la volonté de s'impliquer et d'arbitrer à sa façon le conflit : contraindre les parties à accepter la "Pax Romana" sur le dos d'Israël. Paix qui ne pourra être que mensongère pour cause d'antisémitisme déguisé, de grossiers intérêts, de pétrole et de contrats d'armements, dans un océan de haine islamique déchainée, entretenue depuis l'humiliation subie par les nations arabes à la guerre des six jours en 1967.

Avant d'aller flatter le Pape pour s'assurer de son soutien, Abdallah  fait aussi figure de comique troupier de mauvais goût, lors de cette conférence de Presse.
Alors que les questions abordent la situation en Syrie, il change de sujet et embraye sur la judaïsation de Jérusalem qu'il affirme être la source de tous les problèmes de la région, poussant le bouchon jusqu'à exhorter par un vibrant appel Chrétiens et Musulmans d'unir leurs efforts et faire cause commune... Et sacrée !
Il ne s'est trouvé personne pour lui rappeler que lorsque l'Islam est maître d'un endroit, son accès est interdit à tout ce qui n'est pas musulman. Ce qui était le cas de Jérusalem jordanienne avant qu'Israël ne l'annexe après sa victoire de 1967 sur trois nations arabes qui pensaient ne faire qu'une bouchée de la jeune nation et rejeter les Juifs à la mer.
Ni pour faire remarquer que tous les Palestiniens chrétiens de Bethléem, harcelés et persécutés par les Palestiniens musulmans, ont dû déguerpir.
Ni pour reconnaître que seule la souveraineté israélienne sur les trois "lieux saints" est capable de garantir libre accès aux croyants des trois religions monothéistes.

La Bible est formelle. Ces lieux qualifiés de trois fois saints (Mur des Lamentations, Saint Sépulcre et Mosquée Al Aqsa) ne le sont pas plus que la tour Eiffel. 
Cette évidence apparaît à tout qui lit attentivement la Parole du Dieu d'Israël. Et rien d'autre.

Si on part du principe que la Bible seule est digne de foi comme message qui ne ment pas, elle nous apprend que le seul lieu saint de Jérusalem où la présence divine est trouvable, n'est pas parmi ces 3 sites de folklore fanatique ou de tourisme religieux, mais à l'orient de la ville, la colline d'en face : la Montagne des Oliviers. Le seul endroit où Yéshoua, en la dernière année de son ministère, a adressé prières et supplications au Père. Endroit où il posera ses pieds à son retour glorieux. 
Endroit d'ailleurs reconnu par les Juifs traditionnels, puisque choisi par un grand nombre d'entre eux qui s'y sont fait expressément enterrer. Preuve que leur ignorance des prophéties n'est pas totale.
Avant la guerre des six jours, ce cimetière juif servait aux musulmans jordaniens de dépotoir et de chiottes, livré aux vandales, profanateurs, récupérateurs de pierres de taille, etc.
Cela non plus n'a pas été rappelé à Abdallah lors de sa prestation pathétique.

Ironie du sort. La Montagne des Oliviers se trouve chez les Palestiniens de Jérusalem-Est. Ce qui,  en principe, devrait les satisfaire puisqu'ils prétendent qu'on a le même Dieu. 
Mais les initiateurs des guerres religieuses ne l'entendent pas de cette oreille.
On va donc continuer à se crêper le chignon, jusqu'aux sommets illimités de la démence, pour des "lieux saints" qui n'ont aucune signification, hormis celle qui leur a été donnée sans fondement par les ignares fanatiques des trois camps protagonistes.

C'est au beau milieu d'une triple et monstrueuse confusion religieuse mondiale, qui aura conduit finalement à l'assassinat des deux témoins, que le jugement tombera sur la terre et sur ceux qui la détruisent, jusqu'à la fin des combats, faute de combattants. "Rendus plus rares que l'or d'Ophir".
Ce sera donc inévitablement à partir des ruines fumantes d'une terre entièrement dévastée que Yéshoua, le Sauveur dans toute sa puissance, suscitera Son royaume et restaurera Sa Paix et Sa Justice sur notre planète, renouvelée par un nouvel acte de création. Tout genou fléchira devant lui. Alléluya.
Mais, avant cette mise à l'arrêt de tous les malheurs du monde, serons-nous prêts à entendre avec acceptation et confiance le message d'avertissement des 2 témoins qui vont paraître, accompagné des coups et des fléaux qu'ils auront le pouvoir d'infliger ?  
Il est effrayant de savoir d'avance que seulement 144.000 à l'échelle mondiale l'accepteront et agiront sans tergiverser pour former le corps des prémices de la Jérusalem de YHWH.

Pourquoi les fléaux accompagneront-ils l'annonce du Royaume par les témoins ?- 
Parce que (hélas !) c'est le seul langage que ce monde incrédule et superstitieux est capable de comprendre. 
Car c'est toujours quand tout va bien pour les affaires que l'homme fait le mal.-



samedi 16 décembre 2017

Et Dieu dans tout ce foutoir ?

Comme un pavé dans le marigot de ce monde devenu fou, furieux et aveugle, une évidence historique (et biblique) vient d'être hardiment rappelée et déclarée par le très contesté président des USA Donald Trump :  savoir que Jérusalem est, de facto et depuis très longtemps, la ville capitale de l'Etat d'Israël. Trump a affirmé la chose en dépit de la menace islamiste de la fatwa, prononcée contre le premier qui reconnaîtra Jérusalem comme juive.

Cette déclaration, qui a été suscitée aussi, il faut le dire, sous la pression des mouvements évangélistes américains, provoque de par le monde, non pas une approbation logique, mais un concert tonitruant de protestations et de condamnations : du monde arabo-musulman, du pape, de l'ONU, de l'Unesco, de l'Europe, des Russes, des Chinois et de dizaines d'états-nations maudisseurs d'Israël, comme il fallait s'y attendre.

L'hostilité quasi générale, pour ne pas dire la rage, exprimée dans ces réactions nous donne une idée de ce qui se prépare : c'est à dire la prophétie qui s'accomplira après le meurtre des deux témoins, pendant la seconde moitié de la dernière "semaine" du prophète Daniel et précisée en Ap 11: 2  :  à savoir une guerre d'invasion totale qui va fondre sur Israël et fouler aux pieds Jérusalem, comme dans une dernière curée, de la part des hordes islamiques et avec l'aval, sinon l'appui, de l'Europe boutiquière qui, par intérêt, n'hésite pas à lâcher ses amis pour plaire à ses clientèles pleines de fric, fussent-elles composées de dictatures barbares et haineuses.
Cet abandon d'amis se fait aussi par pure lâcheté. Rappelons-nous ce que fut la France de Vichy et ce qu'a été le sort de la Tchécoslovaquie et des Juifs d'Europe lorsque les Nazis faisaient ramper l'Europe.

Certes. Cette déclaration de Donald Trump, même symbolique, va avoir pour effet la perte de crédibilité des USA,  non seulement aux yeux des Palestiniens, mais de tous les pays Arabo-musulmans.
Peut-être même que c'est délibérément que les USA, épuisés et  auto affaiblis par la politique antérieure du président musulman Obama, vont ainsi malgré eux céder leur place d'arbitre et de médiateur à la bête européenne dans le conflit palestino-israélien, qui n'est rien d'autre qu'une guerre de religions. Evidence qui n'est reconnue par personne, mais qui saute aux yeux.
Si donc il  en résulte de passer le relais à l'Europe, cette déclaration est sûrement un des éléments déclencheurs du temps de la colère et des événements finaux qui s'enchaineront.

Mais au moins, à présent, les choses sont claires, ou vont se clarifier car elle va mettre en évidence la monstruosité du monde des religions et des guerres qu'elles amènent toutes. 
Chacune dans son genre piétine à deux pieds le message biblique des deux alliances, des deux tables du témoignage, message total, complet, unique et indissociable de la part d'un Dieu qui ne ment pas.
YHWH va même sous peu sortir de son silence et, par la bouche de ses 2 derniers prophètes, avertir une dernière fois ce monde gangréné par les religions, en renvoyant dos à dos comme des menteurs les 3 principales sectes qui sont la cause profonde de tous les conflits : l'Islam, le Catholicisme ainsi que ses soeurs et cousines, et même le "Judaïsme" traditionnel.

Côté musulman, on trouve des caïds religieux de tout poil, les uns enturbannés, Chiites, les autres coiffés d'un kefieh, Arabes sunnites, sans oublier le Maghreb, le Sahel, les pays du sud-est asiatique, les Ottomans de l'apprenti calife tyranique Erdogan, etc.  Bref, des meneurs qui fanatisent leurs troupes décérébrées en les incitant, par la calomnie antisioniste, à poursuivre sans cesse le but suprême : déjudaïser Jérusalem (nullement mentionée dans leur Coran).
Donnant libre cours à une démence meurtrière, ils révèlent leur dessein commun de vider les Juifs de toute la "Palestine" et ce,  par tous les moyens. C'est l'existence d'Israël en terre d'Islam qui les chatouille tous, et rien d'autre.
Le résultat de cette propagande est là, devant nous : c'est avec l'oeil fou et l'écume aux dents que les foules fanatiques crient leur haine d'Israël, même dans les villes de l'Eurabia (l'Europe islamisée par la conquête démographique).
Les consignes coraniques de leur prophète pédophile et meurtrier ne les enjoignent-ils pas de poursuivre, de débusquer et de tuer les Juifs, où qu'ils soient, même s'ils se cachent derrière les arbres ? 
Manifestement, nous n'avons pas du tout le même Dieu. N'en déplaise aux fantasmeurs eucuméniques bêlants.
Allah est une fantasmagorie haineuse issue d'un cerveau malade.
Les propos que le prophète autoproclamé Mohammed a attribué à ce dieu méchant n'étaient que l'expression de ses propres pensées et écrites de sa propre plume.  Surtout dans la deuxième partie de ses élucubrations. La première, d'inspiration talmudique, était plus conciliante.
D'une façon générale, toute religion dissimule dans ses fantasmes une obsession sexuelle. Ne prenons que cette odieuse consigne coranique à rabaisser les femmes en  jetant sur elles voiles, nikabs ou burqas, tout en aspirant à devenir un martyr de l'Islam auquel il est promis la récompense suprême de consommer des vierges par dizaines dans le paradis d'Allah.

Du côté de l'église romaine, qui a à présent la main mise sur le monde protestant, les doléances de son chef à la déclaration de Trump, montrent que le message biblique est également piétiné. Au lieu de dire "Amen"! "L'inquiétude" qu'il exprime (pour cacher sa colère) confirme le refus systématique de la part de cette secte séculaire de reconnaître le message, authentiquement juif en esprit et en vérité, qu'a apporté et accompli Celui dont il prétend être le représentant sur terre. Et ce depuis le fameux concile de Nicée, qui a acté le rejet des disciples véritables du Messie juif Yéshoua. 
Le mystère de l'iniquité agissant rapidement et puissamment sur les esprits, les déviances les plus folles et les plus démentielles n'ont pas tardé à suivre.
Affublé d'un prénom espagnol (jésus), Celui qui a regagné sa nature divine par sa victoire humaine sur Satan et qui est assis à la droite du Père (Ps 110), Yéshoua,  est relégué par cette église dévoyée à un rôle de figurant au profit de l'image de sa mère (toujours vierge ! Obsession sexuelle! Quand tu nous tiens !). D'où la mariolâtrie et la kyrielle de dogmes et rites carnavalesques et lucratifs.
Il est scandaleux et révélateur sexuel d'avoir choisi le visage bellâtre efféminé et abondamment chevelu de l'amant de Léonard de Vinci pour colporter, dans l'art pictural chrétien, l'image humaine de Celui qui fut le Roi des Juifs : annoncé comme tel à sa naissance par les mages d'Orient et proclamé par écrit à sa mort sacrificielle de la Pâque juive, par le Procurateur romain Pilate, son exécuteur.

Depuis Nicée en passant par les croisades, l'inquisition et les atroces guerres de religions, les papes de l'église catholique romaine ont usurpé aux disciples de Yéshoua le message messianique unique et inchangé de la Bible, pour céder la place à des constructions théologiques mensongères, trompeuses, qu'ils martèlent et imposent aux multitudes d'ignorants : culte des morts, mariolâtrie, sainte trinité divine, rachat des fautes à prix d'argent pour des indulgences, impôts religieux, fêtes babyloniennes, falsification du calendrier, etc.  Le tout, bien entretenu dans un décor qui tient du cirque, mais pas rigolo du tout si on a en tête le spectacle de la relève des gardes suisses, défilant devant la foule fervente avec leur accoutrement ridicule et leur tête d'enterrement.
Faut-il en rire ou en pleurer ?

Du côté des Juifs traditionnels et nationalistes, la déclaration de Trump a suscité une satisfaction euphorique de se voir soutenus et renforcés dans une religion qui, elle aussi, piétine la deuxième table du témoignage divin, la seconde alliance. Et ce, depuis 2000 ans.
Avec comme résultat qu'ils ont auto amoindri par négationnisme la puissance du message d'espérance vivante qui a été déposé à leurs pieds par leur Messie et dont ils avaient le devoir de le porter et de le répandre dans le monde entier, assis qu'ils étaient dans la chaire de Moïse et nantis de la connaissance que leur donnait le "tanakh" (Tora , Prophètes et écrits historiques). 
Ce qu'ils ont seulement gardé est une religion identique à celle que cultivaient les prêtres du second temple, les sacrifices d'animaux en moins, mais auxquels ils aspirent encore dans leur rêve de reconstruction du temple d'Hérode le Grand qui fonctionnait comme un abattoir rituel géant et lucratif.
Religion aux relents de chauvinisme, de nombrilisme, d'ethnocentrisme et d'expansionisme territorial, elle considère YHWH comme un notaire céleste (image bassement humaine)  qui a fait de cette nation les propriétaires permanents du territoire complet de la région partagée par les 12 tribus et appelé le grand Israël, à l'époque où ils étaient censés se conformer aux préceptes de YHWH par la bouche de Yéhoshoua.
Région antérieurement occupée par des peuples abominables qu'ils avaient mission de ne pas imiter, pour permettre à YHWH Lui-même de progressivement les chasser, sans même recourir aux armes. Voir Exode 23 : 20 à 33.
Désobéissances, rébellions et échecs successifs malgré les multiples rattrapages opérés par YHWH, d'abord par les Juges, puis par ses serviteurs les prophètes, ont eu raison, au fil des âges, de cette unité parfaite qui présidait dans les 12 tribus d'Israël, juste avant de passer le Jourdain à Guilgal. La veille de la Pâque. 

Dès le lendemain, ça foirait déjà ! L'apparition de l'ange, l'épée nue à la main, devant Yéhoshoua au lendemain de la Pâque, le jour où la manne a cessé, lui fait comprendre que la première punition vient de tomber, les obligeant à combattre dans la suite de la conquête et de ne pouvoir bénéficier de la promesse du passage cité ci-dessus.

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
*******************************************************
€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€
Accompagné de coups, le message des deux oints au monde entier commencera  sans doute en adressant aux Juifs traditionnels un rappel de ces choses,  ainsi que d'autres principes et préceptes du Dieu d'Israël et de Sa Parole vivante qu'a été le Fils, qu'ils ont eux aussi allégrement piétinés depuis 2000 ans.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤




mercredi 22 novembre 2017

Le veau d'or est bien debout et Satan conduit le bal.

Il ne faut pas avoir peur des mots. Le monde de Satan est sur son lit de mort. Le bal conduit par le diable va se terminer en bagarre générale, une guerre civile religieuse généralisée.
L'excellente nouvelle est la fin prochaine et certaine de ce monde couvert de plaies purulentes. Car c'est pour faire place au meilleur,  définitivement, sous le règne de Yéshoua.
 Celui qui, non reconnu, fut le fleuron de l'humanité tout entière et la gloire d'Israël, sera enfin manifesté une bonne fois pour toutes dans sa puissance divine et créatrice pour la restauration de la terre entière.

Mais en crevant, le "quatrième animal" prohétisé par Daniel, cette dernière civilisation (la plus dévastatrice de toutes) va tout faire pour nous entraîner tous dans sa chute. Le prince du monde va s'y employer avec ses sbires, anges et hommes haut placés.
Voici quelques signes qui accompagnent l'imminence de la dernière "semaine" du prophète Daniel et de l'Apocalypse de Jean.

La révolution numérique va imposer un régime inhumain : la robotisation et l'intelligence artificielle vont déboucher sur des horreurs bien pires que celles décrites par Orwell et Huxley.
 Place aux gagnants ! Mort aux loosers ! Entre autres, mort aux mendiants et aux ultra pauvres ! Et Dieu sait s'ils sont nombreux dans cette jungle  abominable, cette horreur  économique.
.
L'argent cash sera bientôt supprimé pour faire place à l'argent numérique, unifié en monnaie mondiale unique. Le filet, la toile d'araignée (spider's web) se refermera sur tous, petits et grands, libres ou esclaves. C'est alors que l'homme impie, qui va s'imposer par la ruse et s'ériger comme maître du monde, pourra dire : "j'ai ramassé la terre sans que personne ne remue l'aile, car je suis intelligent !"

Comme par hasard, voici le temps où l'ONU envisagerait comme souhaitable une division administrative de la terre en dix zones sous une gouvernance mondiale. 
Si le futur et prochain fuhrer correspond  à ce qu'ont dit de lui les prophètes, on peut déjà parler de dix satrapes qui seront ses principaux complices. Ce sont peut-être les dix rois qui sont mentionnés dans le livre de Daniel au chap 3 :  le rêve de Nebucadnetsar.

Les grands fauves de la terre, les riches et ultra riches, planquent dans les paradis fiscaux d'une façon cynique (mais strictement légale puisque leurs complices siègent dans les parlements) des sommes gigantesques. Ils détournent de l'impôt leur magot, qu'ils appellent pudiquement leur "épargne".
Ces sommes gigantesques sont au niveau des budgets étatiques. Indirectement ou directement, ils provoquent, au sein des états-nations en faillite, le chaos social et la résurgence du fascisme.
Ces agissements ultra cupides, abjects, sont de même nature et auront les mêmes effets que celui des industriels et grands possédants allemands qui ont aidé et encouragé Hitler par leur aide financière massive, ajoutée au butin du hold up fait sur les Juifs, pour être injectée dans les industries du Reich...
(Rappel important : la guerre est une industrie merdique, dont les morts et les ruines sont les déchets).

La terre devient chauve. La Création, la nature entière souffre abominablement et "gémit en attendant la révélation des fils de Dieu". Les espèces par milliers disparaissent par l'empoisonnement, par la déforestation,  par le pillage forcené qui s'abat sur les derniers lambeaux d'un monde vivant qui étalait jadis ses splendeurs sur terre et sur la mer et sous la mer, avant que le premier scélérat sataniquement inspiré se soit mis à dire : "ceci est à moi !" (cfr discours de JJ Rousseau sur l'origine de l'inégalité).

Les politiciens font des voyages intercontinentaux avec leur cour pour banqueter, se flagorner, faire des phrases cosmétiques insipides sur tous les sujets à la mode, même les plus alarmants, comme le réchauffement et la destruction de notre planète. Exemple de phrase poudre aux yeux (d'un ridicule fini!) : "let's make our planet great again". Vaste programme...!

La Presse nous apprend qu'un savant au cerveau bien huilé, Stephen Hawking, physicien anglais, prévoit pour l'an 2600 la dégradation de notre planète sous la forme d'une boule de feu!
Il aurait même préconisé que des mesures soient prises en urgence (lesquelles ?) pour planifier une évacuation de la terre (pour aller où ?).
Prêtons lui de bonnes intentions s'il tient de tels propos mais, (entre nous) si on use son pantalon sur les bancs des universités ou autres grandes écoles pour sortir, sous l'emprise de la panique, de telles énormités, la meilleure référence est de ne jamais avoir mis les pieds dans ces institutions qui ont perdu le sens de la réalité,  autant que celui des choses vitales.
Défions-nous de la race humaine pour ce qui est de l'avenir de la terre. C'est son Auteur qui va accomplir sauvetage et réparation de notre vaisseau cosmique, au temps qu'IL a fixé, LUI, et personne d'autre.
Plus que jamais, il faut se méfier des hommes.

Les chefs d'états occidentaux, valets et commis voyageurs des industriels de l'armement, se livrent à l'égard des instigateurs et principaux commanditaires du terrorisme islamique, à une flagornerie obséquieuse, un léchage de postérieurs qui atteint des sommets, une danse du ventre obscène, des manières de boutiquiers à l'égard de tous ces dictateurs islamiques (pléonasme) tous aussi fourbes et haineux de l'Occident et d'Israël les uns que les autres : (rois saoudiens, sheiks qataris, ayatollahs iraniens etc. sans oublier le Turc Erdogan), tous dangereux fanatiques dont l'obsession religieuse démentielle d'un Islam conquérant saute aux yeux .
- Encore faut-il vouloir les ouvrir, les yeux ! -
La politique arabe de la France, initiée après la guerre des six jours par "Mon Général" et le ramassis d'antisémites du Quai d'Orsay, est un exemple de cécité volontaire pour cause de grossiers intérêts.
La propagande calomnieuse israélophobe, alimentée par des montagnes de fric et appuyée par des chantages aux odeurs de pétrole,  se propage partout et fait mouche dans toutes les strates de la société. Elle est prise en relais, et même amplifiée avec un zèle imbécile, par l'extrême gauche qui montre son visage haineux sous des apparences de lutte pour la bonne cause en faveur des nouveaux "damnés de la terre" qu'ils se sont inventés en fermant les yeux sur l'évidence d'une guerre de religion. 
C'est dans le silence complice et intéressé du monde entier que se prépare contre l'Etat d'Israël (Nation) une guerre d'invasion totale par les hordes islamiques du Hezbollah (traduction: parti d'Allah !!) appuyés par l'Iran des enturbannés. 

etc.

etc. 
Un volume de 1000 pages ne suffirait pas à contenir, ne fut-ce que la liste des abominations industrielles, politiques, financières, religieuses, raciales, commerciales, sportives etc, qui nous amènent au jugement.

Bref. Ce monde, où règne le mensonge, l'intérêt, la compétition pipée, qui oublie totalement l'omniprésence de Celui qui a fait la terre et ce qu'elle renferme et qui donne à tous la vie, la respiration et toutes choses, ce monde rendu fou est mûr pour se se faire adresser l'ultime avertissement, pour se faire apostropher par le témoignage des deux derniers porte-paroles du Dieu Créateur, qui auront le pouvoir de frapper... Ce que n'avait pas fait leur Seigneur, Pessah de YHWH, lorsqu'il parut pour livrer sa vie en sacrifice pour le péché.
Ce monde impénitent va donc se prendre en prime comme un bac d'eau de vaisselle (pour ne pas dire plus !) dans la figure, verbalement ET physiquement, selon qu'il est écrit : 
"Je vous renverrai vos excréments au visage".  Pouah! Beerk ! Puff !
MAIS !
"Heureux et En Marche ! le peuple des connaisseurs de la Troua!"

"Oui, l'Eternel YHWH rebâtira Sion
Il se montrera dans sa gloire
Il est attentif à la prière du misérable
Il ne dédaigne pas sa prière
Que cela soit écrit pour la génération future
ET QUE LE PEUPLE À NAÎTRE LOUE L'ÉTERNEL YHWH".





jeudi 5 octobre 2017

Prière juive.


En entrant ce soir dans le rendez-vous solennel du premier jour de la fête des Souccot, ou fête des Tabernacles, ou encore fête des Tentes,  je vous la  souhaite à tous riche en encouragements, que la Parole de notre Dieu procure à ceux qui se fient en Lui.

 A cette occasion, je vous propose la lecture d'un texte de prière, tirée d'un ouvrage d'Edmond Fleg: "Anthologie de la pensée juive". 
Ce texte de prière nous rappelle finalement que nous ne contrôlons rien, pas plus que la moindre des créatures.

Même si le judaïsme traditionnel ne reconnait que le Dieu Un (arthmétique), cette belle prière invite à un minimum d'introspection et nous fait comprendre qu'il est chaudement recommandé de remettre consciemment et entièrement notre vie quotidienne dans les mains de notre Créateur et de Sa Parole vivante et agissante : 
Notre avocat auprès du trône céleste, Yéshoua.

 "Que l'âme de tout vivant bénisse ton Nom, Eternel notre Adonaï.
D'éternité en éternité, tu es YHWH, et, hors de toi, nous n'avons pas de Roi libérant, aidant et délivrant, et sauvant et nourrissant, et en tout temps s'apitoyant au malheur et à la détresse; nous n'avons pas de Roi, hors toi.

Dieu des premiers et des derniers, Dieu de toute créature, maître de toute naissance, loué de toute louange, Dieu qui mènes ton univers avec miséricorde, et tes créatures avec pitié, Dieu qui ne dors ni ne sommeilles, qui éveilles les dormants et réveilles les sommeillants, qui fais parler les muets et qui délies les enchaînés, qui soutiens les tombants et redresses les courbés, à toi seul, nous rendons grâce.

Notre bouche fut-elle pleine de chants comme la mer, et notre langue faite d'hymnnes, comme la masse de ses vagues, et nos lèvres, de louanges, comme l'immensité du firmament, - et nos yeux fussent-ils étincelants comme le soleil et la lune, et nos jambes agiles comme celles des biches, et nos bras étendus comme l'aile de l'aigle dans les cieux,- nous ne suffirions point à te louer, Eternel notre Dieu, et Dieu de nos pères, ni à bénir ton Nom, pour le mille millième de la mille millième partie des bienfaits qu'à nous et à nos pères tu as faits.-

D'Egypte, tu nous as libérés, Eternel notre Dieu; de la maison d'esclaves, tu nous as rachetés; dans la faim, tu nous as nourris; dans l'abondance, tu nous as sustentés; de l'épée, tu nous as sauvés; de la peste, tu nous as écartés; des maladies présentes et méchantes, tu nous as arrachés.-

Tes clémences, jusqu'ici, nous ont aidés, et tes miséricordes ne nous ont point quittés; ne nous abandonne point, Eternel, notre Dieu, jusqu'en l'éternité.
- Et les membres qu'en partage tu nous donnas, et la langue qu'en notre bouche tu plaças te remercieront et te béniront, et te loueront et te glorifieront et t'exalteront, et t'adoreront, et te sanctifieront, et feront règner ton Nom, ô notre Roi. - 

- Car c'est toi, que toute bouche remerciera; c'est par toi, que toute langue jurera; c'est devant toi, que tout genou s'agenouillera, que toute taille se prosternera; et c'est toi, que tous les coeurs craindront, et c'est ton Nom que tous les reins chanteront, ainsi qu'il  est écrit : " Que disent tous mes os : Qui est comme toi, ô Dieu, arrachant le faible au fort, et le misérable, à son ravisseur ! Qui t'est comparable, qui est ton égal, Dieu grand, Dieu fort, Dieu redoutable, Dieu Très-Haut, possesseur des cieux et de la terre !"

Aussi nous te louerons et nous t'exalterons, nous te glorifierons et bénirons le Nom de ta sainteté, comme il a été dit par David : "Loue Dieu, ô mon souffle; ô mes entrailles, louez le Nom de sa sainteté."